AlexLeDestinDUnRoi-Banniere-800x445

aff-120x160-pack-ss-date-alex-hd

La magie ancestrale rencontre le monde moderne dans « Alex, le Destin d’un Roi », un film réalisé par Joe Cornish. Inspirée de l’un des mythes les plus célèbres de tous les temps, cette aventure épique aborde la Légende du roi Arthur et de ses chevaliers sous un angle inédit. L’histoire se déroule de nos jours et s’adresse à un public contemporain.

Synopsis : Alex est un écolier ordinaire de 12 ans dont la vie va être bouleversée par la découverte de l’épée mythique Excalibur. Il doit à présent former une équipe de chevaliers composée de ses amis, ses ennemis et le légendaire Merlin l’enchanteur, afin de contrer la maléfique Morgane, venue du Moyen-Age pour détruire le monde.
Alex devra alors se transformer en un héros qu’il n’a jamais rêvé de devenir.

Avant tout destiné à un jeune public, « Alex, le Destin d’un Roi », s’avère être un bon divertissement familial même si les adultes ne seront pas convaincu par cette épopée chevaleresque du XXIème siècle. Le long-métrage pèche par son scénario trop peu inspiré et dénué de surprises qui s’efforce sans succès à rendre hommage à nombre de productions hollywoodiennes du même genre. Les enfants quant à eux, fans d’aventures magiques, ne seront pas dépayser et suivront avec plaisir la quête d’Alex.
L’une des grandes réussites du film est sans doute le message qu’il veut faire passer. En effet « Alex, le Destin d’un Roi » se déroulant sur fond de crise politique britannique, un sujet finalement assez d’actualité,  donne donc l’occasion de glisser des messages à son jeune public mais également (et à notre grande surprise) aux adultes. Il délivre donc un joli message sur l’acceptation de soi et sur l’importance de penser à ceux que l’on aime avant de penser à soi, mais aussi, pour les plus âgés, sur la confiance qui doit régner entre un peuple et son dirigeant en l’occurrence ici son roi, entre autres.

df-01219-01212-01213-r2-comp

L’autre grande force du long-métrage réside dans ses personnages attachants interprétés par de jeunes acteurs talentueux.
Alex, le personnage principal interprété par Louis Ashbourne Serkis, le fils du célébre acteur Andy Serkis (« La Planète des Singes », « Le Seigneur des Anneaux »…). Alex est un garçon timide, se faisant brutaliser par d’autres écoliers et qui réaliser que finalement le monde peut être injuste même lorsqu’on tente d’être noble et vertueux. Lorsqu’il trouve l’épée dans la pierre, Alex, qui a lu des livres sur la légende d’Excalibur, est persuadé d’être le roi, unique et indiscutable. Mais posséder l’épée ne s’avère pas réellement d’un grand secours.
Pour sa première apparition à l’écran, Dean Chaumoo interprète le personnage de Bedders, le meilleur ami d’Alex. Il s’inspire de Sir Bedivere, l’un des chevaliers les plus loyaux du roi Arthur. Sincère et honnête, Bedders est entièrement dévoué à Alex. Alors qu’Alex est plein de doutes et assez cynique, Bedders est encore un enfant. Il croit toujours aux contes et légendes de son enfance et espère désespérément qu’ils sont réels. Lorsqu’ils le deviennent, il est à la fois ravi et terrifié.
Tom Taylor est Lance, un personnage ambivalent où l'on retrouve chez lui un mélange de loyauté, de trahison, d’héroïsme et d’ignominie. Il est doté d’un sang-froid à toute épreuve, mais il ne sait pas quoi faire de son pouvoir et l’utilise donc à mauvais escient. En plus d’être prétentieux et arrogant, il passe son temps à intimider les autres ; du moins jusqu’au milieu du film où il réalise la stupidité de son comportement.
Notre coup de cœur revient sans doute à l’acteur Angus Imrie qui interprète le rôle du jeune Merlin venant en aide à Alex dans sa quête. Drôle et très charismatique, ce Merlin est sans doute LA star du film !
Le vieux Merlin qui apparaît à l’écran bien que trop rapidement, est quant à lui joué par Sir Patrick Stewart (« X-Men », « Star Trek »). 
Enfin, la sorciére Morgane, l’un des personnages les plus emblématiques de la légende arthurienne est interprété par Rebecca Ferguson (« Mission : Impossible », « The Greatest Showman »…). Terriblement malfaisante et capable de se transformer en créature terrifiante, l’actrice parvient à rendre son personnage très crédible sans toutefois innover dans le genre.

df-04601-r

Du côté des effets spéciaux, si certains sont tout simplement impressionnants comme en atteste l’Armée des Morts de la sorcière Morgane et plus particulièrement la scène de course poursuite dans les bois absolument épique, d’autres sont tout bonnement des plus repoussants.
« Alex, le Destin d’un Roi » est également un film parsemé d’incohérences ce qui ne le rend donc pas très crédible comme la scène où le héros découvre Excalibur planté dans un bloc de béton en plein milieu d’un chantier. Par quel miracle est-elle arrivée là ? Le mystère reste entier et malheureusement ce ne sera pas le seul à être non élucidé…
En ce qui concerne la musique composée par le collectif Electric Wave Bureau, là aussi le constat n’est pas brillant en n’offrant aucune véritable mélodie mémorable.

df-02386

Bon divertissement familial qui ravira plus les enfants (et c’est le principal !) que les parents, « Alex, le Destin d’un Roi » est une œuvre bancale surfant entre incohérences et moments d’aventure épique. Drôle et parfois touchant, il offre cependant un très joli message sur l’acceptation de soi. On espérait voir un film à la hauteur des productions familiales des années 80-90, mais il faut malheureusement se rendre à l’évidence que cette époque est désormais révolu, cette époque de recherche de détails et de cohérence…