logo_322374

Résumé : C'est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête.
Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle.
Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants.
Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ? Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles.

Notre Avis : « La Belle et la Bête » est sans conteste le film d’animation de toute une génération et qui plus est, l’un des plus plébiscité par le public. Preuve en est, encore aujourd’hui, avec le récent succès dans le monde entier de l’adaptation en prise de vue réelle…
Son histoire intemporelle (et éternelle), ses personnages attachants et ses chansons inoubliables ont fait de ce classique, un incontournable dans l’univers Disney !
Le roman « L’Histoire de la Bête » (adaptation française de «  The Beast Within : A Tale of Beauty’s Prince ») publié aux Editions Hachette Romans et écrit par Serena Valentino, nous livre le passé de ce personnage au caractère complexe et nous replonge avec bonheur et magie dans ce monde enchanteur.

Comme pour « Miroir, Miroir » dédié au passé de la Méchante Reine, la romancière Serena Valentino, s’intéresse au passé de la Bête avant qu’il ne soit transformé en celle-ci. Le récit commence lorsque Belle est déjà au château, ce qui a pour conséquence de dérouter un peu le lecteur s’attendant à entrer tout de suite dans le vif du sujet. Mais qu’il se rassure, au fur et à mesure des chapitres, nous sommes  plongé dans le passé du personnage et découvrons un jeune homme froid, égoïste et arrogant, comme décrit dans le prologue du long-métrage des Walt Disney Animation Studios.
L’univers est ainsi bien retranscrit, respecté, et nous avons plaisir à retrouver nos personnages favoris comme Lumière, Big-Ben, Mrs Samovar, mais aussi Gaston dans un rôle assez inattendu (finalement nous ne le connaissons pas si bien que ça…) et évidemment de nombreux nouveaux personnages.
Cet ouvrage plaira aux petits comme aux grands, fans de « La Belle et la Bête » ou de contes de fées en général, grâce à sa fluidité, à son rythme sans temps mort et à sa rapidité à être lu (190 pages).
Après la lecture de « L’Histoire de la Bête » nous avons tout de même été un peu déçus du manque d’audace contrairement à « Miroir, Miroir » qui nous offrait du 100% inédit car l’on avait une totale méconnaissance du passé de la Méchante Reine. Ici, nous avons aussi de l’inédit, mais nous n’avons pas été surpris pour autant, car nous connaissions déjà le pourquoi du comment avec comme dit précédemment cette fameuse introduction dans le film d’animation. Quoiqu’il en soit, ce fut tout de même un plaisir d’en apprendre d’avantage sur ce personnage culte.

« L’Histoire de la Bête » est donc un roman que nous conseillons aux fans de l’univers enchanté de « La Belle et la Bête » et qui désire vivre une aventure en compagnie de leurs personnages préférés et en apprendre d’avantage sur l’un d’eux. Très fidèle au chef d’œuvre animé, on aurait tout de même aimé un petit plus de prises de risque mais la Bête est un personnage tellement charismatique et l’ambiance toujours aussi magique, que l’on prend un plaisir fou à lire ses pages et à rêver. « L’Histoire de la Bête » est alors un ajout de qualité, sans être exceptionnel à cette histoire décidément éternelle, et qui nous apprend à nous méfier des apparences ! 

1419189-lhistoiredelabete-350x350