Descendants_Logo

 

L'Ile de l'Oubli

par Melissa De La Cruz

 

logo_305129

 

Le Nouveau Phénomène en librairie, N°1 des ventes

auprés des jeunes aux Etats-Unis dès sa sortie. 

 

Un premier titre d'une nouvelle série envoûtante, signé par l'auteur de deux best-sellers du New York Times : Les Vampires de Manhattan et Les Sorcières de North Hampton.

 

Il était une fois…
Dans le légendaire royaume d’Auradon, Maléfique, Cruella D’Enfer, Jafar et la Méchante Reine (les pires méchants de Disney) bannis sur une île lointaine, isolée de tout, et protégée par un champ de force, privés de leurs pouvoirs…et sans aucun autre choix que de vivre une existence ordinaire et d’élever leurs enfants dans les règles du mal absolu.
Car oui, les Méchants de Disney ont une descendance…

Quand commence « L’île de l’Oubli », Mal, seize ans, se remémore cet affront vieux de dix ans lorsqu’une nouvelle élève arrive dans sa classe, une beauté aux cheveux bleus qui lui rappelle affreusement quelqu’un.
Car Evie, fatiguée d’être confinée dans son château et de ne jamais voir personne, a décidé de s’inscrire au lycée de la Dragonne, que fréquentent les autres descendants des Méchants Disney. Elle est loin de se douter que sa simple présence a ravivé chez Mal sa raison d’être…maléfique, en lui procurant une victime parfaite à tromper et à tourmenter.

Pourtant, une autre quête accapare bientôt l’attention de Mal. En effet, sa mère lui apprend que L’œil du Dragon, la plus puissante source de magie noire, s’est réveillé.
Mais il serait caché dans le sceptre de Maléfique, lui-même perdu au fin fond d’une forteresse, tout au bout de l’île.
L’œil est aussi le seul et unique espoir des Méchants de quitter l’île un jour. Bien sûr, il y a un hic : un simple contact avec l’œil magique, et on se plonge dans un profond sommeil, un sommeil devant durer un millier d’années. Mal sait précisément qui elle va envoyer s’y frotter. Mais comment attirer Evie ? Pour cela, elle aura besoin de l’aide de ses pseudo-amis, Jay (le fils de Jafar) et Carlos (celui de Cruella D’Enfer).
Ainsi commence le voyage de Mal, Evie, Jay et Carlos. Mais les revers de fortune et les défis qui se dressent sur leur route vont leur prouver à tous les quatre qu’ils sont plus que de « meilleurs ennemis ». Durant leur quête pour trouver le mal absolu, les Descendants vont prendre conscience que, contrairement à ce qu’ils pensaient, un peu de gentillesse, ça ne fait pas de mal…

11407110

Avis : « L’Ile de l’Oubli », c’est donc le nom du nouveau roman publié par Hachette en France, en collaboration avec Disney.
L’Histoire que nous suivons, est une bonne idée en soi, car l’auteur, nous entraîne bien avant les événements que nous contera le téléfilm « Descendants », une sorte de prequel donc.
Melissa De La Cruz prend alors le temps de présenter les personnages et de poser les bases de l’histoire en nous expliquant par exemple pourquoi les méchants se sont retrouvés sur l’Ile de l’Oubli, et ne sont pas mort comme on nous l’a raconté dans les films d’animation.
La présentation du contexte de l’histoire, peux paraître assez longue, puisqu’elle représente à peu près les trois quart du livre, mais n’est pas déplaisante. En effet le récit est truffé de références à l’univers Disney, les fans y trouveront leur compte, et chercherons avec plaisir le moindre clin d’œil au monde magique du studio aux grandes oreilles.
Malheureusement l’histoire est assez plate et simple mais efficace. La quête pour laquelle nos héros se démènent n’est pas assez développée et l’auteur va droit au but, ce qui pourra en dérouter plus d’un.
On prend tout de même plaisir à découvrir ces filles et fils de, et de redécouvrir ces méchants, que l’on adore détesté sous un tout autre jour. Nous assistons ici à la formation du groupe qui sera sous les feux des projecteurs dans le téléfilm, et qui parait par moment, assez attachant et même (et là c’est un comble pour des enfants de méchants), attendrissants !
« L’Ile de l’Oubli » est une histoire sympathique entre tradition Disney et modernité. Les personnages y sont attachants et très bien développés. Malgré une histoire assez simple, ce roman, plaira à coup sûr aux fans, qui n’auront qu’une hâte après cette lecture, regarder le téléfilm !

maxresdefault