clochette-et-la-creature-legendaire-logo

 

220741

Après avoir suivi ses aventures pendant près de 7 ans, la Fée Clochette tire sa révérence dans le
film « Clochette et la Créature Légendaire ». Toujours produit par les DisneyToon Studios, ce dernier opus marque aussi le début d’un long sommeil ou peut-être même la fin de ces studios dons le seul rendement, était le marché de la vidéo, en déclin depuis quelques années. Nos amis les fées sont donc réunis, une dernière fois dans cet épisode, tout aussi mignon et coloré que les précédents.

Histoire : Peu après le passage d’une étrange comète verte dans le ciel, la tranquillité de la Vallée des fées se voit troublée par un énorme rugissement que même Nyx, la fée éclaireuse en charge de la sécurité des lieux, n’est pas capable d’identifier. En bonne fée des animaux, Noa décide de pousser un peu plus loin l’enquête et découvre que ce cri provient d’une gigantesque créature blessée à la patte et cachée au fond d’une grotte. Malgré son allure effrayante, cet animal qui ne ressemble à aucun autre et qu’elle baptise bientôt "Grognon", cache un vrai cœur d’or…

Oubliez vite, tout ce que vous avez pu découvrir dans les précédentes aventures de notre jolie petite fée blonde ! Dans cet opus, le réalisateur n’hésite pas à tout chambouler pour donner un nouveau rythme à l’univers de la Vallée des Fées. Plus dynamique, « Clochette et la Créature Légendaire » nous entraine dans une aventure mêlant action et émotion. Egal à la saga, cet épisode n’est pas plus évolué au niveau du scénario même si cette fois-ci, Clochette est complétement mise de côté au profit de Noa, la fée des animaux. Mais dans ce cas-là, pourquoi le titre « Clochette et la Créature Légendaire » ? De plus, le film ne s’inscrit en aucun cas dans la continuité des précédents, en n’utilisant que les fées principales. Et que dire de la fin ? Hélas, en étant le sixième et dernier film de la saga, il ne s’offre même pas le luxe de conclure celle-ci convenablement, avec un final digne de ce nom.

neverbeast-02   neverbeast-11

Ces quelques reproches passés, parlons des personnages toujours aussi attachants. Commençons donc par le personnage principal de cette aventure, Noa. Cette petite fée des animaux apprécie par-dessus tout l’aventure et ne peut s’empêcher de voir le bon côté de toutes les créatures qu’elle rencontre. Mais son comportement impulsif lui cause parfois des ennuis car elle n’a pas peur d’enfreindre les règles pour sauver une créature en danger. Noa suit en effet plus volontiers son bon cœur que sa tête... Très attachante, volant la vedette à Clochette, elle saura très vite capter l’attention du public de par sa bienveillance envers ses amis, les animaux.
Noa, qui est apparue dans les précédents épisodes de la saga Clochette, a été relookée pour son premier rôle majeur au cinéma : elle porte ici une jupe faite de plusieurs épaisseurs de plumes avec des bottines et un haut asymétrique. Sa queue de cheval est plus épaisse et plus souple, et elle a une frange différente qui modifie totalement son apparence. L’expressivité de Noa a été renforcée en utilisant de nouveaux rigs d’animation pour le visage, et en remodélisant les mains.
Tapi dans sa tanière sombre aux confins du territoire des fées, Grognon est une créature gigantesque aux yeux verts et luisants qui fait l’objet d’une légende millénaire. Son apparence s’inspire volontairement de celle d’animaux familiers afin d’aider les spectateurs à percevoir l’être sympathique qui sommeille en lui. Doté d’un corps de bison, Grognon possède une queue préhensile – comme un opossum – qui lui permet de s’accrocher aux arbres, mais qui révèle aussi son humeur. Grognon possède plusieurs rangées de dents, comme un requin, mais il a la langue d’une grenouille. De plus, les animateurs l’ont également doté de pattes à mi-chemin entre celles d’un hippopotame et celles d’un triceratops, et d’en faire un herbivore. C’est pourquoi sa démarche ressemble davantage à celle d’un zèbre qu’à celle d’un lion. C’est évidemment le personnage que tout le monde aimerait avoir à ce côté….quoique…
Nouvelle venue également dans cet opus, Nyx est la chef des fées éclaireuses. Véritable professionnelle, elle prend son travail très au sérieux…peut-être même un peu trop. Déterminée à réussir sa mission coûte que coûte, elle manque souvent de compassion. C’est la chanteuse Alizée qui prête sa voix à cette fée un peu trop autoritaire. Il est bien difficile à entendre le plaisir que la chanteuse a eu à doubler ce personnage. Un manque d’implication assez flagrant…
Les autres fées sont égales à elles même, malgré leur peu de présence à l’écran.

15   20

Malgré une animation sans aucune évolution, le film des DisneyToonStudios nous enchantera une fois de plus, grâce à la partition de  Joel McNeely. Le thème pour le personnage de Grognon, est particulièrement réussit, avec des sonorités tribal.
Le film comprend également trois chansons originales, dont "Je vole" ("Float" en version originale). Composé par Bleu, le morceau souligne l’insouciance, l’impulsivité et la curiosité de Noa. Elle accompagne la scène dans laquelle on la découvre s’occupant des animaux.
Le second titre, intitulé "Quelle joie" en français et "Strange Sight" en anglais, accompagne la scène dans laquelle Noa découvre Grognon dans les bois non loin de la Vallée des Fées. La musique et les paroles ont été écrites par l’auteur-compositeur-interprète Rob Cantor.
La troisième chanson, interprétée par KT Tunstall en duo avec Bleu, est un morceau poignant qui accompagne le générique de fin du film.

20   legend-of-the-neverbeast-CMYK-02

« Clochette et la Créature Légendaire », n’est clairement pas le meilleur de la saga, mais se contente seulement d’être dans la même atmosphère. A part quelques nouveautés, cet épisode se regarde non comme une suite mai plutôt comme un épisode spin-off, centré sur la petite fée Noa. Nous aurions également aimé une vraie fin à cette saga qui se clos d’une façon malheureusement, assez brutale. Malgré tous ces reproches que l’on peut lui faire, ce film plaira tout de même, à sa cible principale, le jeune public, et c’est bien ça le principal !

11053346_10150484758294990_4203991022054824677_n