lrdn_unefetegivree

 Après le succès mondial de « La Reine des Neiges », tous les personnages ayant détrôné « Le Roi Lion » au titre de meilleur box-office mondial pour un film d’animation, reviennent. Cette fois ci, ils sont de retour dans un court-métrage, proposé en première partie de l’adaptation live de « Cendrillon » au cinéma, et reprenant tous les éléments de ce phénomène de société, véritable mine d’or pour Disney.

L’Histoire : C’est l’anniversaire d’Anna, et Elsa et Kristoff sont décidés à lui offrir la plus belle fête dont on puisse rêver, mais les pouvoirs « glaçants » d’Elsa pourraient bien provoquer une catastrophe…

« La Reine des Neiges – Une Fête Givrée » est un cartoon de 7 minutes où l’on retrouve nos personnages préférée dans une petite aventure inédite. La qualité est bien sûr au rendez-vous, puisqu’il reprend les mêmes éléments que le long-métrage de 2013. Même si l’histoire reste assez simple, nous ne boudons pas notre plaisir à revenir dans le royaume d’Arendelle, et à assister à une série de bons gags avec de très bonnes trouvailles visuelles.

  

Disney a également eu la bonne idée de rappeler toute l’équipe du film original pour travailler sur ce court-métrage. Jennifer Lee et Chris Buck sont à la réalisation, Peter Del Vecho à la production, les voix officielles originales et françaises des personnages sont aussi de retour (à noter que ce n’est plus Dany Boon qui double Olaf cette fois ci  mais Emmanuel Curtil), et bien sûr les compositeurs Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez, à qui l’on doit une toute nouvelle chanson. « Making Today a Perfect Day » (« Un Grand Jour » en version française) c’est le titre de celle-ci, très sympathique, elle n’arrive malheureusement pas à la hauteur d’un certain « Let It Go ».

  

Sans jamais avoir eu l’impression de les avoir quittés, vous retrouverez avec plaisir cette joyeuse bande. Sorte de remerciement de l’équipe aux spectateurs, « La Reine des Neiges – Une Fête Givrée » réussit une fois de plus à nous séduire, et à nous faire rire, mais surtout à patienter avant de les retrouver dans un prochain long-métrage.